La respiration du feu


#1

Source : https://davidmichigan.com/fr/7-consequences-magiques-de-la-respiration-du-feu/

La Respiration du Feu est une technique respiratoire vraiment insolite, et pourtant tellement efficace.

Appelée parfois kapalabhati (qui veut dire « faire briller le crâne », illuminer l’esprit) cette respiration nous vient de la science orientale antique.

Elle consiste à expirer rapidement et puissamment en entrant le nombril, tout en laissant l’inspiration naturelle, sans chercher à inhaler, mais en laissant les poumons se remplir d’eux-même.

Pour comprendre le mouvement du ventre, imitez un chien qui halète, puis réaliser la même chose désormais la bouche fermée. Vous saisissez ? Ce n’est pas forcément facile à réaliser du premier coup.

Il existe une autre variante, où l’on met en jeu la force des abdominaux pour accompagner l’expiration, moins rapide, mais plus « forte » musculairement parlant.

Avant de rentrer dans les conséquences heureuses de la Respiration du feu, entrons un peu dans les détails pour tirer le plus de profit de cette pratique :

Maintenez le dos droit dans une position stable
Gardez un rythme régulier ( 2 à 3 expirations par secondes )
Augmentez progressivement la durée de la pratique ( d’abord 30 secondes, puis 1 minutes ; puis 3… jusqu’à 21 minutes )
Identifiez et détendez les zones de tension qui se manifestent
Ne crispez pas votre visage ou vos yeux
Evitez les mouvements parasites
Observez plusieurs vidéos de pratiquants pour comprendre le mouvement
Découvrez les nombreuses variantes possibles : la respiration du feu peut s’effectuer dans toute sorte d’asana ( comme le chameau, Navasana ou le bâteau, en planche, dans la posture du guerrier… )
Pratiquez la avant votre méditation, avant ou après les asanas.
Veillez à expulser assez d’air puis d’équilibrer le volume inspiratoire

Parlons maintenant des 7 conséquences Magiques de la Respiration du Feu

  1. La Respiration du Feu améliore la Ventilation et donc l’Oxygénation du sang

La Respiration du feu, de part l’augmenter drastique de la fréquence respiratoire, permet une hématose efficace ( oxygénation du sang ), ce qui est une véritable bénédiction pour le Système Nerveux Central.

L’oxygène alimente les neurones et permet de produire une quantité considérable d’ATP ( la monnaie énergétique des cellules ). Cette énergie donne aux cellules nerveuses la capacité de gérer et transmettre de l’information électrochimique. Il s’en suit une clarté mentale sans précédent, une vivacité d’esprit agréable et durable.
2. La Respiration du Feu nettoie le système Respiratoire

En ajoutant l’effort expiratoire conscient et volontaire à l’action du diaphragme, la pression d’air à l’intérieur des conduits respiratoires augmente, et déloge les particules coincées dans les bronches. C’est l’effet Karcher : la Respiration du feu complète le travail mécanique des cellules ciliées, qui brassent les composés étrangers vers la sortie.
3. La Respiration du Feu renforce les muscles respiratoires

En plus de nettoyer le système respiratoire, la respiration du feu permet de « muscler » littéralement le diaphragme, ce qui vous permet de chasser plus d’air carbonaté ( extraire plus de CO2 ), le CO2 étant un métabolite cellulaire.

Une expiration efficace permet de mieux gérer le pH du sang.

En effet, il existe un système de régulation de l’acidité du sang, qui passe par l’expulsion de dioxyde de carbone, après la gestion des acides par un système tampon au bicarbonate, et l’action d’une enzyme (anhydrase carbonique). La Respiration du Feu met en jeu une cascade complexe de réaction enzymatique.
4. La Respiration du Feu permet une meilleure circulation du sang

Il existe un véritable phénomène de pompe qui s’opère à réaliser ce mouvement. Les abdominaux vont venir comprimer les organes internes, les « masser », ce qui va permettre de chasser le sang dedans, à l’image d’une éponge pressée. Les organes verront leur circulation améliorée, le foie dégorgé.

Sachez que la Rate est un réservoir de sang. Lorsque vous avez un point de côté, c’est votre rate qui est gorgée de sang. La respiration du feu mobilise tout ça et permet une bonne circulation également de la lymphe, car la rate est aussi le carrefour du système lymphatique.

Cette circulation lymphatique est propice à améliorer le système immunitaire : les leucocytes, votre armée personnelle sous forme de cellules agressives, voyagent dans des vaisseaux spéciaux, qui se déversent dans les ganglions. Il existe beaucoup de ganglions lymphatiques dans l’abdomen, la respiration du feu les stimule doucement.
5. La Respiration du Feu améliore la digestion

Par cet effet mécanique de compression-dilatation, les stimulations mécaniques portées au plexus solaire et aux intestins font jouer en faveur de la motricité intestinale, permettant un meilleur transit.

De plus, les organes digestifs (vésicule bilaire, pancréas) sont secoués et cela aide à déverser plus de jus bilaire et pancréatique, ce qui amplifie le phénomène de digestion.
6. La Respiration du Feu renforce l’endurance

Ce n’est pas un exercice de tout repos ! La coordination, la constance dans l’exercice vous rendra plus endurant. Le système nerveux s’habituera peu à peu à cette demande inhabituelle.

Si vous êtes sportif et que vous voulez ajouter un effort, il suffit de lever les bras à 60° et de les maintenir en isométrie ( sans les bouger ) ou encore d’accolez les paumes de vos mains entre elles au-dessus de la tête, par la seule force des épaules. C’est un exercice plus difficile qu’il n’y parait, au bout de quelques minutes seulement on se rend compte que le mental doit beaucoup jouer pour tenir jusqu’au bout.
7. La Respiration du Feu fait fondre la graisse

On aurait peut-être du commencer par là : la respiration du feu est très gourmande en énergie, ce qui est un paradoxe car elle donne beaucoup de vitalité. Elle est aussi efficace qu’un bon running si elle est pratiquée assez souvent et avec longtemps.

Côté chakra et corps subtil, la Respiration du feu active le 3ème chakra, et permet de donner un coup de fouet à la circulation des énergies éthériques : la Kundalini se réveille, se révèle et s’emballe, plus rapidement peut-être qu’avec n’importe quelle autre technique. L’énergie s’élance vers Ajna, le 6ème chakra, et ouvre le centre de perception subtile, et la force de matérialisation.

On peut aussi utiliser la Respiration du Feu en “ciblant” son action sur une tension particulière, pour la dissoudre. Certains la compare à un karcher karmique. C’est vraiment puissant, je vous préviens.

Allez y progressivement, car tout ce qui va bouger à l’intérieur de vous, va se refléter à l’extérieur. Travaillez avec vos sensations, qu’elles soient commodes, agréables, parfois intenses, parfois « challenging ».

Essayez-là, vous serez surpris.